PDD4_lDans le cadre du Colloque Vivre Ensemble qui s'est tenu le 29 novembre 2012 au Palais d’Iéna à Paris, organisé par le Conseil Economique Social Environnemental et KMPG, une étude a été réalisée par IPSOS. Celle-ci met en lumière l'impact de la crise économique sur le moral, les perceptions, les attitudes de l'opinion. On savait le moral des ménages en berne et les inquiétudes relatives au chômage et au pouvoir d’achat très fortes. Les résultats de l’enquête Ipsos pour le CESE et KPMG révèlent une autre conséquence de la crise dans l’opinion : elle s’attaque désormais à la cohésion nationale. En effet, lorsqu’on demande aux Français qu’est-ce qui selon eux menace le plus notre capacité à bien vivre ensemble, c’est la crise économique et financière qui est la plus citée (à 47% soit près d’un Français sur deux). Le défi qu’elle pose pour le financement du système de solidarité nationale paraît justifier cette première place. D’ailleurs, entre 2011 et 2012 la crise progresse assez nettement dans la hiérarchie des menaces (+8 points), notamment au détriment de l’accroissement des inégalités sociales source photo Palais de la Découverte 2012                       qui en est pourtant l’une des conséquences (-16 à 27%).

Les principaux enseignements de cette étude ;

  • 47% des Français estiment que la crise économique et financière menace la capacité à bien vivre ensemble en France; 
  • les Français pensent qu’aujourd’hui on passe de moins en moins de temps à créer du lien avec son entourage;
  • Les Français aiment maîtriser et organiser leur temps;  
  • Le temps vécu n’est pas toujours en harmonie avec le temps voulu;